Comment se déroule la reprise d’une entreprise en difficulté ?

Emmanuel Macron a protégé les entreprises contre la crise de la Covid-19, avec la stratégie du "Quoi qu'il en coûte". Cependant, 9 972 entreprises sont tombées en défaillance entre le 1er janvier et le 31 mars 2022, soit une augmentation de 34,6 % en comparaison à la même période en 2021, selon les derniers chiffres d'Altares. Dans ce contexte, vous pourriez tomber sur des opportunités commerciales ou industrielles dans les prochains mois. Il faut savoir que reprendre une entreprise en difficulté est cependant complexe. Nous allons donc voir dans cet article comment se déroule la reprise d'une entreprise en difficulté ? Quelles sont les difficultés rencontrées ? Où trouver une entreprise en difficulté ?

par | 26 - 05 - 22

aperçu d'un homme montant une échelle fictive et des pictogrammes

La complexité pour reprendre une entreprise en difficulté

Beaucoup d’infos à prendre en considération pour reprendre une entreprise en difficulté

L’administrateur ou l’administratrice judiciaire de l’entreprise en difficulté vous transmettra alors un dossier complet avec un certain nombre de pièces comptables. Notamment, la liste des 3 derniers bilans de la société, une fiche d’inscription du personnel pour chaque poste de salarié et leur rémunération, informations comptables de l’entreprise, inventaire complet des stocks de l’entreprise, etc.

Avant de reprendre une entreprise, il faut comprendre la source des difficultés de l’entreprise. Les entreprises en difficulté ont souvent des problèmes similaires,

  • une mauvaise gestion de l’entreprise,
  • des problèmes d’endettement,
  • de problèmes de visibilité sur Internet (Site internet inexistant, pas de relation avec les médias, pas de stratégie SEO, etc.),
  • d’une mauvaise qualité des produits,
  • d’une mauvaise localisation de l’entreprise,
  • ou d’une productivité insuffisante des employés.

Apprendre des clients finaux est essentiel. Il n’est évidemment pas simple de contacter les clients particuliers, mais pour les clients professionnels, il suffit de prendre rendez-vous et d’expliquer brièvement votre acquisition et que vous souhaitez comprendre ce qu’il rencontre comme difficultés avec l’entreprise. Les plus malins n’hésitent pas à consulter les comptes de l’entreprise pour identifier les anciens clients qui n’ont pas renouvelé leurs contrats.

Tester les produits ou le service de l’entreprise est une nécessité. Par illustrer, le service après-vente peut être appelé pour vérifier le professionnalisme de l’opérateur et sa capacité à résoudre les problèmes techniques. Pour tester un produit, vous pouvez comparer son design, l’expérience utilisateur qu’il procure, son cycle de vie, etc.

Aujourd’hui encore, la boutique physique doit procurer une expérience irréprochable. À l’ère du numérique et de l’e-commerce, un client qui entre dans un magasin doit se solder par une vente ou au moins par une image de marque améliorée. Il est donc de mise de vérifier certains points comme la température, l’éclairage, la propreté, la qualité du facing, les employés, etc.

Entreprise en difficulté: Du temps, pour un résultat incertain

Vous disposez de très peu de temps pour déposer votre dossier. Il est souvent préférable de se tenir informé en amont, avant le redressement judiciaire d’une entreprise afin de déterminer son éventuelle offre. Vous gagnez ainsi un temps précieux.

Une fois encore, il est important de se rapprocher d’un comptable pour mener à bien votre projet de reprise d’entreprise en difficulté. L’expert-comptable peut vous apporter son aide dans l’interprétation des documents.

Entreprise en difficulté: une opération risquée, un financement compliqué

Vous devez savoir qu’un financement pour une entreprise en difficulté n’est pas simple à obtenir. Notamment à cause de la tendance à perdre de grosses sommes d’argent et à faire face à des problèmes structurels majeurs.

Vous ne bénéficierez pas de la même garantie de recours contre le vendeur que lors d’un programme d’acquisition d’entreprise en bonne santé. L’assistance d’un professionnel tel qu’un comptable ou un avocat devient donc primordial. Il faut savoir qu’il est difficile de financer de telles acquisitions avec des aides directes, néanmoins il existe parfois des aides locales (régionales, municipales, etc.).

Les méthodes d’évaluation pour une entreprise en difficulté

Lors de l’évaluation de projets d’acquisition, les méthodes classiques d’évaluation peuvent être difficilement applicables. Cependant, vous pouvez quand même vous imprégner des méthodes de l’article Comment réaliser le diagnostic d’une entreprise à vendre.

Vous devez savoir que les acquisitions peuvent parfois inclure une partie ou la totalité d’une entreprise. Parfois, il est impossible de sauvegarder toutes les activités de l’entreprise. Les projets de reprise ne peuvent parfois intégrer qu’un seul élément d’une activité. Il est alors nécessaire de déterminer le périmètre de l’offre d’achat avant de déterminer la valeur économique associée à ce périmètre. Donc, il faut pouvoir évaluer la véritable valeur économique du projet : valeur client, état des commandes, machines, contrats, brevets, logiciels, etc.

Il s’agit d’un métier complexe demandant une réelle expertise. Cependant, l’expertise financière est parfois insuffisante pour évaluer la vraie valeur des entreprises en difficulté.

Où trouver une entreprise en difficulté ?

Nous comptons quelques sites vous permettant de trouver l’entreprise en difficulté de vos rêves…

Le site infogreffe vous permet de filtrer vos recherches facilement selon le mode d’acquisition ou le secteur d’activité. C’est une place de marché entre cédants et repreneurs.

Le CNAJ (conseil national des administrateurs judiciaires) se compose de 450 professionnels ayant pour mission la sauvegarde des emplois. Il est utile pour trouver des experts indépendants et vous informer sur l’actualité des entreprises.

L’Association syndicale professionnelle d’administrateurs judiciaires (ASPAJ) se spécialise dans les entreprises en difficulté. Il vous permettra également de filtrer facilement selon la géographie, le CA, ou l’activité.

D’autres sites spécialisés comme transentreprise, cessionPME, FUSACQ peuvent répondre à vos attentes.


Sources:

  • Reprendre une entreprise en difficulté – Bpifrance
  • Reprendre une entreprise en difficulté : comment reprendre une société en difficulté ? (Cyril Jarnias)

Vendre ou acheter sa boîte n’aura jamais été aussi simple !

🜸 www.vendremaboite.fr    –    ☎️ 06 49 52 96 29     –     📧 hermann@vendremaboite.fr

Share This